Émile Zola

Voici les 2 résultats

  • GERMINAL

    2.50 

    GERMINAL

    2.50 

    Treizième roman de la série des Rougon-Macquart, Germinal – titre évocateur puisqu’il évoque le début du printemps dans la calendrier républicain, et donc la renaissance du monde -, est un émouvant plaidoyer en faveur de la lutte des classes et des miséreux. Le héros, Etienne Lantier , part dans le Nord pour trouver du travail. Embauché aux mines de Montsou, il découvre les conditions de travail et de vie effroyables des mineurs. Quand la Compagnie des Mines décrète une baisse des salaires, c’en est trop. Etienne invite les mineurs à refuser cette fatalité et mène la grève. La famille Maheu le suit, puis d’autres. Mais la compagnie reste inflexible, la grève se durcit. Les installations minières et les machines sont endommagées. Les mineurs gagneront-ils leur combat ?

    Quick View
  • Le rêve

    2.50 

    Le rêve

    2.50 

    « Angélique Rougon, née de père inconnu, est placée dès la naissance à l’Assistance publique avant d’être confiée à une fleuriste dans la Nièvre puis au couple Rabier. Tanneurs, les Rabier maltraitent l’enfant qui décide de s’enfuir pendant la nuit de Noël de 1860. Seule et transie de froid, elle parvient à gagner le parvis de la cathédrale de Beaumont-sur-Oise où la découvre un couple de brodeurs de vêtements et d’ornements ecclésiastiques, les Hubert.
    Immédiatement touché par le malheur de cette enfant aux cheveux blonds, ce couple très pieux décide de la recueillir. Quelques années passent. Entre travaux de broderie et lectures, notamment de La Légende dorée de Jacques de Voragine, Angélique rêve au destin glorieux des martyres auxquelles elle s’identifie jusqu’au jour où lui apparaît Félicien, peintre verrier. L’amour naît. Mais, les parents des deux jeunes gens s’opposent à leur union…
    Publié en 1888, Le rêve est le seizième volume de la saga des Rougon-Macquart, inspirée par la Comédie humaine de Balzac, et ayant pour sous-titre Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. Elle compte vingt romans écrits entre 1871 et 1893 et s’attache à relater « le jeu de la “race modifiée” par les milieux » comme le souligne Zola (1840-1902), d’une famille sur cinq générations. »

    Quick View